Processus de qualification de machines

  • Auteurs :
    • NicolasLebrun
  • Version : 1.0

  • Date de création :

    15/12/2014

  • Modification : Pas de modification

  • Status : En cours d'écriture

  • Relectures :
    Relu par :
    • Non relu
  • Validation :
    Validé par :
    • Non validé
  • Destinataire :

  • Commentaires :

  • Vie du document :
    • 1.0 :

      Version initiale

      15/12/2014


Note

Si vous souhaitez valider un type de machine pour le déploiement automatique d'OS, voici les étapes à franchir et les éléments à nous fournir.

Qualification_de_machine.svg

1   Préparation du BIOS

Les procédures suivantes vous sont proposées pour aider à installer des machines non référencées. Si vous parvenez à installer correctement des modèles non référencés, il serait intéressant de référencer ce matériel.

Les objectifs de la préparation du BIOS sont les suivants :

  • Protéger le BIOS en sécurisant son accès
  • Régler le démarrage pour que le réseau soit en premier afin de permettre le redéploiement ultérieur.
  • Permettre le réveil par le réseau pour que la gestion a distance soit possible

Les principes de configuration du BIOS sont les suivants :

  • Dans tous les cas le SECURE BOOT doit etre désactivé
  • Le mode Legacy est privilégié sur les stations fixes, le mode UEFI sur les portables en Win10.

1.1   Legacy

Le CSM doit être activé, il faut être en Legacy First et l'ordre de Boot doit impérativement être : réseau puis Disque dur.

Les piles IPV4 et IPV6 de la carte réseau intégrée doivent être désactivées.

1.2   UEFI

Le CSM ne doit pas être activé, il faut être en UEFI only. L'ordre de Boot doit impérativement être : réseau puis Disque dur.

La pile IPV4 de la carte réseau intégrée doit être activée.

La pile IPV6 de la carte réseau intégrée doit être désactivée.

2   Préparer une machine modèle à jour avec ses drivers

L'objectif est ici de réaliser une machine avec des drivers le plus à jour possible avant de les remonter sur le serveur OPSI.

Il existe de nombreuses façons de mettre les drivers à jour... On peut télécharger sur le site du fabricant, les drivers fournis de base dans OPSI peuvent suffire.

Nous avons mis en place l'utilisation de "Snappy Driver Installer" pour faciliter cette prise en charge. On peut même utiliser le paquet OPSI recia-auto-snappy pour automatiser le plus possible.

Warning

Le paquet recia-auto-snappy ne doit pas être installé de façon massive sur des stations, car il peut devenir bloquant voire rendre une machine inutilisable. On a déjà eu des portables dont le trackpad ne fonctionnait plus après usage de SDI.

  • Déployer la machine via OPSI
  • Mettre a jour les drivers selon la méthode souhaitée (Snappy, téléchargement kit fournisseurs, paquet recia-auto-snappy)

Lorsque la machine est à jour de tous ses pilotes, et que l'utilisation en a été validé (pas de pb d'USB3, de trackpad ... etc).

Il est temps de les sauvegarder et de les remonter sur le serveur.

3   Récupération des drivers sur le serveur

L'objectif est de récupérer les drivers pour cette machine.

Il faut avoir un Windows fonctionnel pour récupérer les drivers.

Sur la machine modèle, lancer le paquet logiciel recia-upload-driver OPSI/UploadDriver qui permet de remonter les drivers sur le serveur.

  • Installer une machine, avec un OS Win10 déployé par OPSI, et tous les drivers à jour (y compris les éventuels périphériques USB)
  • Via Configed, lancer le recia-upload-driver ( paquet recia-upload-driver à mettre à once) sur la machine. Ce paquet recueille les drivers via Powershell et les dépose sur les serveur OPSI au bon endroit.
  • 3 fois par heure, un script effectue un lien symbolique entre le modèle de la machine et le dossier de driver uploadé vers OPSI

Warning

sur les machines d'assembleur ou de marque exotique, le modèle n'est pas forcément convenablement "taggué" dans la carte mère. Ces machines sont souvent difficiles à qualifier.

4   Vérifier la bonne application des drivers

Une fois que les drivers ont été remontés sur le serveur OPSI, on procède à une réinstallation de la machine pour valider que ces drivers seront bien installés lors du redéploiement.

  • Redéployer la machine
  • Vérifier dans le gestionnaire de périphériques que tous les drivers ont été reconnus.

Note

Si l'installation s'est déroulée sans anicroche et que le gestionnaire de périphérique est correct : la machine est validée !!!

5   En cas d'échec

Il est possible qu'il faille créer un paquet logiciel spécifique pour certains drivers de périphérique.


retour_opsi.svg

Catégorie OPSI

AdminDocs: OPSI/Qualification de machine (last edited 20/04/2022 13:30:32 by MaximilienMolet)